mercredi 26 juillet 2017

Top 15 des plus grandes villes du Canada avec leurs blasons

Voici un nouveau volet à cette série consacrée à la découverte de l’héraldique civique, à travers divers pays du Monde. Le principe du "Top xx" très répandu dans les médias et sur Internet, pour recenser ce qui est le plus remarquable dans un domaine particulier est ici adapté à cette thématique. Il nous permettra de découvrir ou réviser la géographie d'un pays choisi de manière aléatoire et dans le même temps de s'intéresser à sa diversité en matière de blasons et emblèmes municipaux.


Nous changeons de continent pour retourner en Amérique du Nord et une tradition héraldique très "british" qui ravira les amateurs, dont je fais partie, voici : le Canada.





Voici donc les 15 plus grandes villes, en terme de population (chiffres : 2016):



1 - TORONTO

capitale de la province d' Ontario -  2 731 570 habitants.



ancienneté des armoiries  : 1999  (après fusion de plusieurs municipalités)




2 - MONTRÉAL

ville de la province du Québec -  1 704 690 habitants


ancienneté des armoiries sous cette forme : 1938  (créées à l'origine en 1833)







3 - CALGARY

ville de la province d' Alberta -  1 239 220 habitants



ancienneté des armoiries sous cette forme : 1984 ( créées en noir-et-blanc en 1902)





4 - OTTAWA

capitale fédérale du Canada, dans la province d' Ontario -  934 240 habitants


ancienneté des armoiries : 1954





5 - EDMONTON

capitale de la province d' Alberta -  932 550 habitants


ancienneté des armoiries : 1995





6 - MISSISSAUGA

ville de la province d' Ontario, dans l'Aire urbaine du Grand Toronto -  721 600 habitants










7 - WINNIPEG

capitale de la province de Manitoba -  705 220 habitants


ancienneté des armoiries : 1972





8 - VANCOUVER

ville de la province de Colombie britannique (British Columbia province) -  631 490 habitants


ancienneté des armoiries sous cette forme : 1969




9 - BRAMPTON

ville de la province d' Ontario, dans l'Aire urbaine du Grand Toronto -  593 640 habitants







10 - HAMILTON

ville de la province d' Ontario -  536 920 habitants


ancienneté des armoiries sous cette forme : 2001




11 - QUÉBEC / Quebec city

capitale de la province de Québec -  531 900 habitants



ancienneté des armoiries : 1988



12 - SURREY

ville de la province de Colombie britannique (British Columbia province), dans l'Aire urbaine de Vancouver -  517 890 habitants


ancienneté des armoiries sous cette forme : 1993 (créées à l'origine en 1987)





13 - LAVAL

ville de la province de Québec -  422 990 habitants







14 - HALIFAX

capitale de la province de Nouvelle-Écosse (Nova Scotia province) -  403 130 habitants


ancienneté des armoiries : 1992




15 - LONDON

ville de la province d' Ontario -  383 820 habitants







🍁 Le Canada est un très jeune pays dans la communauté des nations. Ses premiers pas pour l'unification se sont dessinés au cours du XIXe siècle et son indépendance de la tutelle britannique s'est concrétisée au milieu du XXe siècle. Le Canada est une monarchie constitutionnelle sous l'égide de la dynastie régnante au Royaume-Uni, mais en tant que souverain(e),  roi ou reine du Canada.
Premières armoiries de Montréal, datées de 1833, adoptées
par Jacques Viger, premier maire de Montréal (1833-1836).
Complétant la rose anglaise, le chardon écossais et le trèfle irlandais
 le castor symbole des autochtones fut finalement plus tard remplacé
 par la fleur de lys, symbole de l'héritage français, qui était bannie à
 l'époque, en raison des conflits inter-communautaires.
 Une caractéristique importante de la nation canadienne est son bilinguisme, hérité de son histoire : anglais et français. Au-delà du bilinguisme, c'est une aussi une "bi-culture", parfois sous tension, qui s'affirme entre les deux principales communautés et transpire jusque dans les symboles. Au demeurant, il y a plein d'autres communautés, plus anciennes : les Amérindiens, les vrais autochtones, ou plus récentes : les immigrants  asiatiques, européens hormis ceux des îles britanniques et de la France, antillais, nord-africains, etc... qui composent désormais la nation.

🌹 L'héraldique canadienne est héritière des traditions héraldiques britanniques enrichies par l'héraldique française avec les symboles et les emblèmes des autochtones et des immigrés. Cette héraldique est présente au Canada depuis les XVIe et XVIIe siècles, arrivée avec les premiers colonisateurs, et son histoire ressort dans les armoiries d'état du Canada, des provinces et des territoires, des municipalités, des personnes, des sociétés et des organismes.
• Avant 1988, le College of Arms anglais et le Lord Lyon écossais étaient compétents pour attribuer des armoiries au Canada. Depuis, l'Autorité héraldique du Canada a été créée, faisant du Canada le premier pays du Commonwealth à exercer lui-même cette compétence. La plupart des armoiries de villes les plus récentes de ce Top 15 ont été créées ou révisées avec l'assentiment de cet organisme d'état. Et le résultat est tout bonnement admirable. Quel amateur d'héraldique pourrait trouver à redire sur ces dessins somptueux. Trop chargés ? mais.. c'est la tradition, l'identité britannique.
A ce propos, les blasons des villes des provinces francophones (villes n°2, 11 et 13) sont davantage dans le style et l'héritage de l'héraldique française, plus simples et avec beaucoup moins d'ornements !
armoiries de la municipalité de Whistler en Colombie britannique,
une des créations les plus récentes (15 janvier 2016) attribuée à une ville canadienne
par l'Autorité héraldique du Canada
🦌 Pour les symboles, voici quelques figures remarquables, y compris dans les ornements extérieurs :
- la faune locale, bien représentée, est ici celle des régions les plus méridionales : castors, ours bruns ou noirs, cerfs, chevaux, un aigle royal (ville n°1), un bœuf et un bison (ville n°4), un martin-pêcheur d'Amérique (Ceryle alcyon, ville n°14) et en bonus, un mésengeai du Canada (Perisoreus canadensis), un ours noir (Ursus americanus), une marmotte des Rocheuses (Marmota caligata) et un saumon pour la ville de Whistler. On a même aussi un animal exotique: un tigre ! (ville n°10), allusion au surnom de « Tiger Town » (la ville-tigre), longtemps attribué à la ville d'Hamilton.
- il en est de même pour la flore, avec, outre les symboles nationaux : roses, fleur de lis, chardons, trèfles et feuilles d'érable, quelques arbres conifères, de superbes anémones pulsatilles (Anemone patens) des grandes prairies, pour la ville n°7, deux fleurs de cornouiller (ville n°8), une pousse de fleur de mai (Epigaea repens) dans le cimier de la ville n°14. La quintefeuille (ville n°10) provient des armes du chef du clan Hamilton et symbolise du même coup la ville, par homonymie. Sans oublier les gerbes de blés évoquant les plaines agricoles.
- les hommes et femmes : des bûcherons, des pêcheurs, des militaires et un marin d'une autre époque,
un explorateur pionnier et la déesse Athéna (ville n°5), un officier anglais du XVIIIe siècle et un amérindien Mississauga (ville n°6). Indirectement c'est une lignée de la grande famille aristocratique d'origine française : les Montmorency-Laval qui a donné ses armes à la ville éponyme de Laval (n°13) par l'entremise de François de Laval (1623-1708), qui fut le premier évêque catholique de Québec.
- enfin quelques objets ou édifices particuliers : un astrolabe dans le chef de l'écu (ville n°4), une masse cérémonielle, sorte de sceptre géant symbole de pouvoir, spécifiquement britannique, supportant l'écu (ville n°5, qui est une capitale de province, d'où la référence); le symbole atomique dans le cimier pour évoquer la technologie et l'industrie lourde (ville n°6);  toujours en cimier : la  porte du Fort Garry  monument historique réel (ville n°7); un mât totémique amérindien dans l'écu (ville n°8) : des locomotives à vapeur (villes n°9 et 15) ; un monument pour la paix local dans l'écu et un canoë des amérindiens Salishe en cimier (ville n°12).
Pour la ville n°7 (Mississauga)  j'ai volontairement adjoint aux armoiries, à droite: un autre symbole vaguement héraldique, qui orne le centre du drapeau municipal. Les deux semblent cohabiter dans la signalétique de la ville, comme le précisent les quelques lignes en bas de cette page web du site officiel (voir → ICI).


--o--o--o--⛨--o--o--⛨--o--o--⛨--o--o--⛨--o--o--o--




Si vous désirez en savoir plus sur le pays : le Canada et ses emblèmes, c'est → ICI


A bientôt , pour un nouveau pays ...

Et pour revoir le pays précédent ...  → ICI



          Herald Dick
 





.



Montreal




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire